Epices et herbes indiennes : les bienfaits selon l’Ayurveda

Dans la cuisine occidentale, les épices sont utilisées en petite quantité surtout pour rendre plus savoureuse la nourriture mais l’approche de l’Ayurveda est complètement différente.

L’art d’utiliser les épices et la connaissance du pouvoir guérisseur des herbes aromatiques, fleurs, cortex et grains est essentiel en Ayurveda. Tous ces éléments sont utilisés en cuisine sous forme de compléments alimentaires  et dans le but de soigner.

Dans la cuisine ayurvédique  les épices ont un rôle central car elles peuvent augmenter « Agni » le feu digestif, elles peuvent renforcer et stimuler les organes et les glandes du système digestif. Le goût de base des épices indiennes est piquant et ce goût permet d’allumer le feu de la digestion, elles sont leur combustible.

Les épices ne stimulent pas seulement l’appétit et le feu gastrique. Elles ont aussi une activité expectorante et activatrice du métabolisme, aident la perte du poids, la transpiration, l’élimination et elles augmentent la température du corps.

Chaque épice a un champ d’action et un pouvoir curatif particulier. Certaines aident le système immunitaire, d’autres ont des propriétés désinfectantes, antibiotiques ou antiseptiques. D’autres épices encore sont diurétiques et anti allergiques.

Les herbes et les épices représentent un instrument efficace pour rééquilibrer les trois Dosha selon l’Ayurveda et les bénéfices seront différents selon l’effet réchauffant et rafraîchissant qu’elles peuvent provoquer dans notre corps.

L’Ayurveda étudie le pouvoir de cure des herbes et des épices depuis de milliers d’années alors que cela est encore très peu étudié par la moderne médecine allopathique.

La médecine traditionnelle indienne prescrit des spéciaux mélanges d’herbes et épices appelés « Churna » pour aider l’individu à retrouver un état d’équilibre. L’Ayurveda propose aussi des tisanes pour soigner différentes pathologies et rééquilibrer les trois Doshas.

Laisser un commentaire