Découvrez le complexe ayurvédique Triphala

Découvrez le complexe ayurvédique Triphala

L’Ayurveda (médecine et discipline holistique traditionnelle indienne) est née en Inde du Nord il y a environ 5000 ans. Le mot Ayurveda est constitué par deux mots Sanskrit Ayur (Vie) et Veda (connaissance) et signifie connaissance de vie.

En Inde, de nombreuses vertus sont reconnues aux plantes : Puissantes, elles sont un remède efficace aux problématiques physiques les plus variées.

Dans la phytothérapie ayurvédique (Dravyaguna), le complexe Triphala a une place très importante. Triphala est le remède ayurvedique à base de plantes le plus connu en Inde et le plus utilisé.

Le triphala est un mélange en proportions spécifiques de trois fruits : Harada (Terminalia chebula), Amla (Emblicaofficinalis) et Behada (Terminalia belerica) dont les propriétés purifiantes nettoient en douceur le côlon et régulent le transit intestinal. Cette formule traditionnelle ne crée aucune dépendance laxative et permet de libérer l’ensemble des toxines du système digestif, améliorant à la fois l’assimilation et l’élimination.

Triphala participe au niveau quotidien à un processus important de détoxication.

Aussi, ce mélange assure la prévention du vieillissement du corps par l’élimination progressive de ses toxines. Ce complexe facilite la digestion, la bonne absorption des aliments et le métabolisme global du corps. Triphala a la particularité d’agir à la fois sur le système digestif et sur l’ensemble du corps en régulant son métabolisme.

Grace à la présence du fruit Amla  (l’Amla possede la plus grande concentration de Vitamine C que la nature connaisse, environ 20 fois plus qu’une orange) le Triphala nous apporte une quantité importante de vitamine C.

Selon l’Ayurveda, si ce mélange est pris avec régularité durant une période de minimum trois mois, Triphala provoquera tout en douceur l’élimination et la purification du « ama » (déchets du corps) dans tous les tissus du corps.

Il s’agit d’un excellent antioxydant et ses propriétés anti-cancéreuses sont l’objet de plus en plus de recherches scientifiques.

Laisser un commentaire